Vous êtes ici: Accompagnement & Mise en Oeuvre
Précédent: Nos Compétences
Général: Adresse Contact

Rechercher:

Pour maîtriser les flux...

Méthodologie d'amélioration de la Performance Flux

Plan indicatif d'une intervention type

Objet de L’intervention :
Accompagnement dans une démarche « Management Global de la Chaîne Logistique (Supply Chain) ».

Objectif final :
Adaptation de l'outil de production et des méthodes de gestion des flux de produits aux conditions de compétitivité imposées par l'environnement économique.

Objectifs intermédiaires :
1. Principes et méthodes de gestion de production refondés
2. Politique stocks clarifiée.
3. Politiques de production et d'approvisionnement adaptées.
4. Organisation et outils reconfigurés.
5. Système de mesure des performances pertinent.

Principes de l’intervention :
Définition stratégique
de l'approche, c'est-à-dire : prise en compte de la nature de la demande clients (et de son évolution dans les années à venir) et mise en évidence des répercussions sur l'outil industriel et son utilisation.
Globalisation des problèmes à résoudre au niveau de l’analyse avec, en particulier, l'application systématique du raisonnement «flux » (Supply Chain Management : Maîtrise Globale de la Chaîne Logistique).
Mobilisation du personnel concerné pour une participation active aux opérations d'amélioration envisagées par le biais d'un groupe de projet et la réalisation de Chantier Pilotes.

Plan indicatif de l’intervention :
1. Phase préparatoire
Désignation de l’animateur / coordonnateur interne de l’action et des membres des groupes de projet (à priori, 3 à 6 personnes).
Séminaire de sensibilisation à la « Maîtrise des Flux » (connaissance des fondamentaux).
Choix d'un (ou plusieurs) chantier pilote.
Elaboration d'un tableau d'intervention et d'un planning.
Désignation du comité de pilotage chargé de suivre et de valider les travaux du groupe de projet (en principe le CODIR, éventuellement élargi).
2. Phase information
Pour cette description de l'existant portant sur la chaîne logistique globale, le groupe analysera, en particulier :
Les produits :
– nombre d’articles commercialisés, fabriqués, achetés,
– règles de structuration des produits,
– état des nomenclatures.
Le flux aval :
– analyse d'historique (profil et volume de la demande)
– expression des besoins prévisionnels,
– expression et satisfaction des besoins fermes,
– taux de service objectif.
Les flux internes
– stocks (couverture, mode de gestion, méthode de réapprovisionnement...),
– paramètres de gestion utilisés (taille de lots, délai d’obtention...).
– flux de production : temps de cycle, temps d'opération réel, ...
– qualité.
Le flux amont
– nombre d’articles achetés / nombre de fournisseurs,
– expression des besoins vers les fournisseurs (prévisionnels, fermes),
– délai et taille de lots d’approvisionnement,
– taux de service.
Le flux d’information
– logique de dimensionnement et de pilotage de flux utilisée,
– répartition des fonctions, procédures et outils, indicateurs de performance utilisés.

Toute autre information jugée utile à la définition du système sera également répertoriée à cette occasion.

3. Phase «Structuration »
Au vu de l'état des lieux ci-dessus et des objectifs de l’entreprise, le groupe de projet définit :
• les principes retenus,
• les méthodes envisagées,
dans les domaines de gestion suivants :
• commercial / expression des besoins (PIC),
• stratégie de production (politique logistique, anticipations : stocks, capacité, ...),
• dimensionnement du système de production (PDP, calcul des besoins, calcul de charges...),
• pilotage des flux (système d’ordres),
• indicateurs de performance.
Les éléments sélectionnés sont formalisés dans des projets de "Charte Flux" qui sera finalisée au vu des résultats des tests conduits sur une période significative dans le(s) chantier(s) pilote(s).
4. Phase «organisation »
Le groupe de projet élabore – dans le cadre de référence de la "Charte Flux" – et fait valider :
• la rationalisation des fonctions (dont la structuration d'une fonction SCM – Maîtrise des Flux),
• la répartition des rôles et la rédaction des procédures,
• le choix et/ou l’adaptation des outils (dont « GPAO »).
• l'évolution des règles de paramétrage du système.
Il assure la mise en place du nouveau dispositif jusqu'à sa dissolution lors du passage au mode opérationnel généralisé.

Rôle du consultant :
L’expert intervient en appui aux projets de l'entreprise en faisant les apports conceptuels et organisationnels nécessaires.
Il s’assure que les travaux sont conduits dans les «règles de l’art » actuelles en matière de stratégie de production et de performance flux et, dans cet esprit, assume la supervision du projet.
Il assure l’accompagnement « terrain » des analyses, de la recherche de solutions et de leur mise en œuvre.

Durée de l’intervention
L'accompagnement souhaitable s'étalerait sur un an environ. Le nombre de jours d'intervention sera à définir selon les besoins exprimés par l'entreprise.
Le temps d’intervention de l'Expert - pour un accompagnement de type "formation/action" - peut être décomposée comme suit (pour 2 chantiers) :
Phase préparatoire : planification & lancement du projet : 2 jours.
Phase information : 2 à 4 jours
Phase structuration : 2 à 4 jours
Phase organisation : 2 à 6 jours
Le nombre de jours d'intervention "Expert" est donc compris entre 8 et 16 jours selon ressources et besoins de l'entreprise. Dans tous les cas, un calendrier précis sera établi, en accord avec chaque groupe de projet et le comité de pilotage.

Image: ... rester humble et serein -